Référencement Naturel

L’idée de concevoir un site internet qui conforme bel et bien aux besoins de votre cible semble la meilleure des idées, pourtant, cela n’est pas suffisant. Il est important de vous préoccuper de sa place dans les moteurs de recherche. En effet, le référencement naturel de ce site doit être réalisé, voici les 2 critères importants que le concepteur du site doit effectuer avec leurs détails pour mener à bien la mission. Il s’agit du critère « in page » et du critère « off page ».

Critères « in page »

Le code HTML de la page joue un rôle très important dans le critère « in page ». Il s’agit d’un critère qui dépend d’un contenu de la page. Nous allons étudier un à un les éléments qui doivent être trouvés dans ce critère « in page ».

La balise H1 à chacune des pages

Chaque page doit être dotée d’un titre. Afin de classer ce dernier en tant que titre pertinent qui peut vraiment séduire les internautes, il faut qu’il soit bien adapté et bien structuré. Pour y arriver, vous devez vous poser, lors de la conception des pages, une question qui permet de savoir ce dont on parle exactement dans chacune de vos pages. A partir du moment où vous avez la réponse à votre question, vous aurez la possibilité de retranscrire la teneur de la page en vue de former un titre unique. Pour ce premier critère, il vaut mieux penser également aux structures de chacun de ces titres. En général, une balise H1 doit être unique, qui peut contenir 5 à 7 mots et qui présente l’idée générale de la page. Sachez que le nombre de titres doit être égal à celui du nombre de pages dans un site internet.

Une structure de 6 niveaux en balise Hn

La balise H1 que nous venons de voir tout à l’heure est un élément très important, quoi qu’il en soit, c’est encore insuffisant. Tous les éléments de La balise « Hn » de H1 à H6 sont tous utiles pour avoir un bon référencement auprès des moteurs de recherche. Ces balises offrent au concepteur la possibilité de bien organiser le contenu textuel de la page. Ce sont les 3 premières balises (H1 à H3) qui sont les plus utilisées. Nous avons vu auparavant que la balise H1 représentant le titre de la page doit être unique, mais au contraire, les balises qui se trouvent au niveau inférieur c’est-à-dire à partir de la balise H2 peuvent être réitérées plus d’une fois.

Les mots clés mis en gras

Ces mots clés sont également très importants. La procédure est simple. Il s’agit de mettre en valeur certains mots ou quelques groupes de mots essentiels dans votre texte. Pour ce faire, il suffit de mettre une balise appelée « Strong » en avant et en arrière du mot ou groupe de mots à accentuer. Cette balise permet de changer ces derniers en caractère gras. Même si, il est important à choisir un, ou plusieurs mots à mettre en avant, il est à conseiller de le faire avec modération étant donné que, plus les mots en gras sont très nombreux, plus cela a une répercussion négative avec contenu du texte ou cela risque de rendre le texte difficile à lire. Par ailleurs, un groupe de mots qui est déjà mis en évidence par la balise Hn n’est pas nécessaire à être mise en avant par la balise « Strong ».

Un contenu de qualité et suffisant

Les moteurs de recherche tiennent compte du nombre de mots dans un texte lors de son analyse, afin qu’ils arrivent à mieux comprendre le contenu du texte à analyser. Il est alors nécessaire d’être au courant que ces moteurs de recherches procèdent à l’analyse du contenu du texte dans le but d’examiner sa pertinence, et non pas ses balises. Afin que cette tâche d’analyse soit réalisée comme il se doit, il est indispensable de présenter un texte d’environ 200 mots au minimum. Sachez que, pour être pris en compte par les moteurs de recherche, il faut que le texte soit bien lisible et qui n’est pas caché. Il est alors difficile de référencer une page qui ne contient que des photos et vidéos, si ces dernières ne sont pas décrites par un court texte. Même si le moteur de recherche considère le nombre de mots pour faire son analyse, il faut quand même faire attention à la qualité du contenu. Mieux vaut ne pas faire un texte très long, mais qui ne présente que des remplissages en plus de sa qualité médiocre.

Une balise TITLE significative

Dans le cadre de l’amélioration de votre balise, cette balise TITLE est aussi un élément majeur et utile. Elle représente la zone reprise qui se trouve dans la barre de votre navigateur. Chaque page de votre site doit contenir la balise TITLE de 7 à 10 mots. Il s’agit d’un court texte qui sert à expliquer le contenu de chaque page concernée. Un texte qui comporte les mots clés indispensables pour les moteurs de recherches. Il faut faire attention à ne pas répéter les erreurs constatées actuellement. Certaines pages présentent des mots clés qui ne sont pas d’un type descriptif à l’intérieur de cette balise. Ici, l’erreur se présente comme suit : « vous êtes les bienvenues sur notre site internet ». D’autres indiquent une seule balise TITLE pour toutes les pages qui se trouvent dans le site.

Une URL qui peut décrire

Les URL se trouvant dans les pages doivent contenir les mots clés servant à faire la description du contenu de vos pages. Notez que, parfois, les moteurs de recherche rencontrent un problème de ces URL lors de son action d’optimisation d’un site. Pourtant, c’est un élément crucial qu’il faut penser en amont de la mise en ligne d’un site web. Sachez qu’il est possible de réécrire les adresses. Il suffit de rendre les nouvelles adresses et l’ancienne concordante. En vue de réussir à attaquer sur ce ces URL, il y a certaines règles importantes à suivre qui sont les suivantes :

  • La fin de l’URL doit contenir l’idée générale de la balise H1
  • Mentionner avec modération les mots clés majeurs dans l’URL
  • Remplacer les caractères avec accent et les caractères avec un signe diacritique par leur semblable non accentué par exemple le (é) devient (e).
  • La séparation des mots doit se faire par un tiret haut du clavier de l’ordinateur (—), et non pas par l’underscore ou tirer bas de l’ordinateur (_).

Une balise méta description séduisante

Cette balise se place en haut de la page. Les moteurs de recherche peuvent lire cette balise meta description même si celle-ci ne s’est pas montrée dans la fenêtre du navigateur. Quoi qu’il en soit, dans leurs algorithmes de pertinence, les moteurs de recherche de nos jours ne prennent pas en compte la teneur de cette balise. En effet, le contenu ne présente aucune conséquence sur le référencement de vos pages. Son contenu n’est utile que pour une seule action : le « snippet » ou le petit texte que le moteur de recherche montre à l’intérieur de ses résultats, et qui se placent en bas du titre de la page. Il est alors primordial que chacune des pages de votre site comporte une telle balise. Cette balise doit contenir environ 150 à 200 caractères, doit résumer le contenu de la page et doit également inciter l’internaute à cliquer lors de sa requête.

Des attributs ALT aux fichiers images

Ce principe est vraiment important pour le référencement. Quand vous placez des photos n’importe où dans vos pages, il est important de ne pas oublier certaines choses. Premièrement, les noms donnés à ces images doivent être des noms qui énoncent clairement les fichiers. Exemple : il vaut mieux donner un nom de l’image comme « jean-paul.jpeg » plutôt que de ’un nom affiché sous forme de référence comme « 001023.jpeg » alors qu’il s’agit d’une même image. Deuxièmement, il existe un ou plusieurs éléments dans l’image que le moteur de recherche ne peut pas remarquer, en effet, il faut alors remplir l’attribut ALT accompagné d’un petit texte qui décrit le contenu de cette image. Il est à noter que certains moteurs de recherche comme Bing, Google, etc. ne peut pas lire les autres attributs comme les attributs TITLE, NAME, etc. quoi qu’il en soit, ces derniers ont encore d’autres fonctions par exemple pour l’accessibilité. De plus, il est essentiel de ne pas préciser un contenu dans l’attribut ALT que pour les photos qui décrivent parfaitement votre teneur.

Critères « off page »

Comme nous avons expliqué tout à l’heure que les moteurs de recherche considèrent bien le contenu (code HTML) de la page pour faire leurs analyses en vue d’étudier sa pertinence. Même actuellement, cette démarche continue encore. Mais, il existe également d’autres critères pris en compte par Google. Il s’agit du critère « off page ». Celui-ci, quant à lui, est un critère qui dépend des éléments extérieurs à la page.

Les liens externes ou « backlinks » idéals

Pour un bon référencement, les liens de qualités pour les pages sont irremplaçables. Ils sont connus sous le nom de « backlinks ». Ces liens disposent d’une meilleure fonction. Ils permettent de rendre meilleure la réputation de vos pages. Google appelle cette célébrité : « pageRank ». Dans le domaine du référencement, c’est ce critère qui est le plus difficile à faire. Pour apporter un changement favorable au PageRank et de la célébrité d’un site et de ses diverses pages, il est essentiel de trouver un bon nombre de liens provenant de pages qui répondent vraiment à ces critères.
Pour être sûr d’avoir un meilleur PageRank, les conditions suivantes doivent être respectées :

  • la page doit contenir un minimum de liens sortant.
  • elle doit être identique aux thèmes du site ou catégories.
  • Elle doit être accompagnée des textes d’ancre qui offrent une bonne célébrité. Contrairement à cela, il faut éviter d’utiliser les phrases : « pour en savoir plus », « cliquer ici », etc.
  • l’idéal est de se concentrer sur quelques bons backlinks, au lieu d’utiliser des centaines de backlinks émanant de pages impopulaires.

Offrir une bonne célébrité à vos pages

Nous avons vu antérieurement que les liens sont importants pour le PageRank. Pourtant, les moteurs de recherche d’aujourd’hui s’appuient aussi sur le concept de « réputation » qui est le suivi du texte d’ancre des liens qui pointent vers votre site. Prenons un exemple. Une page 1 établit un lien vers une autre page 2 tout en se servant d’un texte : « Plus d’informations sur le… » bouton de vente. Pour Google ou les autres moteurs de recherche, la page numéro 2 aura ainsi la « réputation » qui parle du « bouton de vente » étant donné que le lien qui pointe vers la page comporte ces mots. Mieux vaut également effectuer des liens sur les textes au lieu de le faire sur les images puisque les liens sur les images ne peuvent communiquer que peu de réputation voire rien.

Sitemap, plan du site et nombre de liens par page et Crosslinking

Autres que les codes HTML et les backlinks qui peuvent apporter un bon référencement, il existe également d’autres moyens possibles avec d’autres appuis.

  • Le Sitemap : vous pouvez concevoir un Sitemap de votre site internet et le faire inclure parmi les pièces de Google pour Webmasters. Ce Sitemap est en format XML. Il permet de compter toutes les pages existant dans le site avec leurs caractéristiques.
  • Crosslinking : il s’agit encore d’un lien, mais un lien interne. Entre vos pages, il existe ceux qui présentent des contenus voisins ou rattachés. Dans ce cas, l’utilisation de crosslinking est idéale pour lier ces deux ou plusieurs pages.
  • Plan du site : pour qu’un internaute explore facilement toutes les pages de votre site, il est mieux de concevoir un plan du site.
  • Nombre de liens : il est préférable de ne pas mettre trop de liens sur vos pages courantes comme la page de rubrique et la page d’accueil.